Elle et l’infini

Elle et l’infini

Un biopic : l’histoire d’une mathématicienne.

On ne sait pas laquelle : Sophie Germain ? Ada Lovelace ? Sofia Kovalevskaia ? Non. Les narrateur·trice·s se disputent : doit-on rendre hommage aux Grandes Femmes oubliées par l’Histoire des sciences ou parler d’une femme banale, normale, une mathématicienne comme il en existe des miliers ?

À travers tous les visages évoqués, l’histoire cherche les impondérables : comment une enfant tombe amoureuse des mathématiques, comment une adolescente impose cet amour interdit à ses parents, comment une jeune femme ose se lancer dans l’étude des mathématiques, comment cherche une chercheuse, comment transmettre…

 
Écriture :

L’impulsion d’Elle et l’infini a été donnée par un travail d’interviews de Véronique Chauveau. Dans le cadre de l’association Femmes et mathématiques, elle a rencontré des mathématicienne et leur a demandé ce qui les avait menées à ce métier, ce qu’elles faisait concrètement et ce qu’elles conseilleraient aux jeunes filles attirées par les métiers des maths. Il s’agissait de montrer aux jeunes les visages des mathématiciennes, nous avons proposer de leur donner corps.
Par un jeu de collage, nous avons mêlé à ces témoignages des références aux grandes figures féminines des mathématiques (dont Sofia Kovalevskaia dont l’histoire est racontée dans la nouvelle Trop de bonheur d’Alice Murno), et des expériences sensorielles décrites dans Du côté des mathématiciennes, publié par Femmes et mathématiques.

Mise en scène :

Elle et l’infini est écrite pour deux comédiennes et un comédien-guitariste. L’espace scénique est dessiné au centre des spectateurs. La représentation est un espace de débat, de combat et d’invention. Toutes les “ficelles” sont montrées : l’actrice est désignée pour incarner un personnage, les changement de costumes sont à vue, l’écriture peut être raturée… le public est témoin et complice de la construction dramatique.

______________________________________________________________

Une pièce d’Émilie Lambert et Cyril Vernet

Mise en scène : Émilie Lambert et Cyril Vernet

Jeu : Marie Heck Mosser, Xavier Guerlin / Cyril Vernet et Emilie Lambert

______________________________________________________________

Une réalisation LAPS/équipe du matin avec le soutien de Femmes et Mathématiques.

 

Mathématiques, nom féminin ?

Il s’agit de rencontres entre des mathématiciennes et des adolescent·e·s autour de la pièce de théâtre, Elle et l’infini. Cette action propose une approche culturelle des mathématiques et cherche à susciter l’intérêt des élèves pour l’histoire des sciences et la recherche contemporaine. Une attention particulière est portée sur la place des femmes dans les sciences.

Initiée lors de la saison 2018-2019 sur le territoire parisien, cette action est renouvelée pour l’année scolaire 2019-2020. Le conseil régional d’Ile-de-France et la Fondation Blaise Pascal apportent leur soutien et permettent d’étendre l’action au territoire francilien. Dix séances seront mises en place.

Le lancement de l’action :

La mairie de Paris et la Fondation Blaise Pascal ont soutenu “Mathématiques, nom féminin ?” au cours de l’année scolaire 2018/19. Le lancement de cette action a eu lieu le lundi 17 décembre 2018 à l’Institut Henri Poincaré, lors de deux représentations : le matin avec Charlotte de Blois et l’après-midi avec Anne-Marie Aubert. Les rencontres qui ont suivi se sont déroulées le vendredi 8 février 2019 à l’Institut d’Astrophysique de Paris en présence de Kumiko Kotera, le mercredi 13 février à l’Institut des Systèmes Complexes Paris-IDF avec la participation de Sophie Martin et Charline Smadi, et enfin le lundi 25 mars à l’UFR des Sciences de l’Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines avec l’intervention de Elise Barelli et Stéphane Buil.

Vous êtes professeur·e, proviseur·e, documentaliste et souhaitez qu’une ou plusieurs de vos classes bénéficient de ces rencontres ? Vous êtes chercheuse et souhaitez transmettre la culture scientifique auprès des jeunes ? Vous êtes directeur·trice d’un lieu de science francilien et souhaitez accueillir l’une de ces rencontres? Contactez-nous !

Public :

Elle et l’infini s’adresse aux adolescents et aux adultes. Une jauge maximale de 90 spectateurs pour le collège et de 120 pour le lycée est recommandée.

Espace scénique :

Un espace de jeu de 5m x 5m autour duquel les spectateur·trice·s sont installé·e·s sur trois côtés. Si cette condition n’est pas réalisable, vous pouvez nous contacter pour vérifier nos possibilités d’adaptation de notre travail à votre espace.

Durée :

La pièce dure environ 30 minutes. Elle est suivie d’une rencontre débat avec l’équipe artisitique.